Consoles-Fan
02/04/2020

Auteur
  

3150 articles en ligne

 
Burger Time Party
Quick, Mc Donald, Five Guys, Burger King et Carl’s Junior sont dans un bateau
Qui tombe à l’eau ?

Si vous êtes aussi vieux que moi, vous devez forcément vous souvenir d’un jeu qui consistait à empiler des ingrédients pour recréer au final un hamburger. Il fallait juste parcourir les plate-formes, marcher dessus et ceuw-ci s’écroulaient en descendant d’un étage à chaque fois. Et si par mégarde, il y a des ennemis juste en-dessous, tant pis pour eux !

01

Eh bien voici sa version Switch. En gros, c’est la même chose mais en bien plus beau. Car en terme de gameplay, ne vous attendez pas à des miracles, celui-ci n’a pour ainsi dire pas évolué d’un iota. Si vous n’aimiez pas le jeu à l’époque, il y a donc peu de chance que vous appréciez cette nouvelle mouture.

Ce titre propose donc des stages très courts et mettre votre dextérité à rude épreuve si vous espérez remporter toutes les étoiles du jeu. Finir un stage n’est clairement pas difficile. Le terminer avec brio est une toute autre histoire.

Plus vous progressez dans les niveaux, plus ceux-ci vous proposeront de nouvelles variantes, de nouveaux obstacles : ça glisse, ça s’écroule : tout est possible. Bien rapidement les premiers niveaux dignes d’un tutorial laissent place à la stratégie.

02 Vous ne pouvez pas sauter, vous ne pouvez donc pas éviter facilement un ennemi et vous n’avez pour ainsi dire pas d’arme. Pourtant, lorsque vous vous retrouverez nez à nez avec un ennemi, il existera tout de même une autre solution que de rebrousser chemin. Un bon coup de moulin à poivre dans le nez de votre ennemi devrait aider à l’étourdire. Il ne se prend pas un coup de moulin à proprement parlé, c’est juste le poindre inhalé qui le met dans ce état. Problème, vos réserves de poivre sont très très limitées. A utiliser avec parcimonie donc.

La grande force de cette nouvelle mouture, ce sont les nombreux modes de jeu qui ont fait leur apparition puisqu’ouvre le mode de jeu que tout le monde connait déjà, vous découvrirez qu’il est possible d’y jouer à 4 dans un mode coopératif bien qu’il faille faire très attention à ce que font chacun de vos co-équipiers, histoire de ne pas se faire écraser par un steak ou de ne pas se faire poivrer le nez. Un mode challenge et un mode battle vous feront rentrer dans un mode plus compétitif.

Pour ma part, le titre est à rentrer dans la catégorie de snack gaming. On fait quelques niveaux, on passe à autre chose, on y revient quand on a pas beaucoup de temps à consacrer à notre loisir favori. Voilà. C’est sympa, sans plus et sans excès.

04

Graphismes : 72%
Une belle adaptation mais qui reste en-dessous des productions actuelles

Animation : 70%
Pas de ralentissement mais sans fioriture.

Jouabilité : 72%
Le concept d’époque réadapté dans une version jouable jusqu’à 4. Je ne trouvaispas ça déjà fou à l’époque face à des Lode Runner et autres Elevator action diablement plus efficaces.

Bande Son : 73%
Pas facile de se faire une place. En tous cas, elle passe vraiment inaperçue.

Intérêt : 67%
Le fossoyeur des jeux rétro a encore frappé mais dans la pratique, qu’est-ce que cela apporte vraiment ? Pas grand chose.

Note Globale : 70%
Un titre qui n’est pas déplaisant mais qui est complètement dispensable.


NOTE : 07/10