Consoles-Fan
25/01/2020

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3136 articles en ligne

 
Atelier Ryza : Ever Darkness & The Secret Hideout
La série se bonifie
avec le temps

Ohlala ! Mais quel coup de coeur ! Que s’est-il passé ? On dirait presque que la série fait table rase du passé en proposant un nouveau moteur. Il faut dire qu’en sortant un jeu tous les trois mois, concevoir ce nouveau moteur sera très certainment une bonne idée bien rentable mais franchement, on quitte la réalisaition agréable pour le top du top car n’ayons pas peur des mots, voici un des JRPG les plus jolis de sa génération, rien que ça.

07

L’intro du jeu est déjà révélatrice du grand pas en avant franchi par Gust. Le design character est très réussi avec un goût très prononcé pour leurs habits bourrés de détails et de fanfreluches. les plus pervers apprécieront la présence de bouncing breast assez prononcé. Il faut dire que pour le coup, les poitrines sont devenues plantureuses.

02

L’histoire se passe un peu à l’écart de la civilisation, sur une île un peu trop isolée au goût de notre héroïne Ryza qui rêve de mettre du piment dans sa vie trop routinière. Qui dit île, dit bateau et c’est bien par ce moyen de transport que Ryza et ses amis vont partir à l’aventure avec à la clé la rencontre avec pas mal d’ennemis.

06

Les décors du jeu sont magnifiques avec une vraie recherche esthétique en terme de relief. On se croirait en vacances en train de visiter de belles régions tellement c’est agréable.

Au fil des rencontres, Ryza va s’intéresser à l’alchimie (ouf, sinon on ne sait pas ce qu’on aurait fait puisque le jeu explore ce genre à chaque fois avec grand talent. Le jeu propose donc une fois de plus de récupérer des ingrédients et de réaliser des concoctions qu’il faudra réaliser en suivant des recettes à embranchement. A vous de choisir lequel.

05

Le je propose les voix originales japonaises mais malheureuement il n’y a que des sous-titres anglais, ce qui va grandement limiter son public et c’est vraiment dommage tant on tient entre les mains une pépite magnifique.

01

Le jeu offre sur la partie inférieure droite de l’écran une petite carte qui nous informe toujours clairement de la direction à prendre. Les mondes explorés sont superbes avec presque toujours des touches kawaii en ce qui concerne la faune et la flore, offrant un rendu féérique que peu de jeux ont pu toucher du bout des doigts. Il y a énormément de détails. Le vent brasse la végétation. Du pollen flotte dans l’air pour augmenter l’impression de profondeur. La luminosité est aussi très bien gérée avec des effets d’éclairage en mouvement continu au travers des arbres.

04

Le système de combat au tour par tour offre une petite originalité puisqu’on vous proposer de booster votre agilité, ce qui aura pour intérêt de frapper vos ennemis un plus grand nombre de fois. en revanche, ce système ne vous propose au final que de diriger un seul personnage à la fois. Les autres sont en mode automatique mais il est possible de zapper d’un personnage à l’autre avec les boutons R et L : au final, un exercice d’équilibriste si vous souhaitez tout contrôler.

En tous cas, c’est vraiment le seul aspect un peu déplaisant du titre car pour tout le reste, c’est un sans faute. Attention, car malgré sa cible très niche, la série de Gust est tout doucement en train de devenir une référence en la matière. Ca a pris le temps mais ça vallait le coup d’attendre.

03

Graphismes : 93%
Un character design des plus réussis et des décors à tomber.

Animation : 88%
Une végétation très vivante. On vise le 60FPS la prochaine fois ?

Jouabilité : 79%
J’aurais apprécié un système de combat un peu moins secondé par la machine.

Bande Son : 85%
Une excellente bande son qui trottine dans ma tête.

Intérêt : 90%
Dommage qu’il n’y aie que des sous-titre anglais, cela va forcément calmer les ardeurs de certains joueurs et ce serait bien dommage pour eux de ne pas franchir le cap.

Note Globale : 93%
Un grand oui !


NOTE : 09/10