Consoles-Fan
29/03/2020

Auteur
A Lire Egalement

  

3149 articles en ligne

 
Psikyo Shooting Stars Alpha
Attention, cet article pourrait contenir du
pioupioupiou et des explosions

Cette première compilation de 6 shoots signés Psikyo sur les deux prévues (mais personne n’a dit qu’il n’y aura pas de gamma) aligne 3 Strikers 1945, Sol Divide et Dragon Blaze qui , bien que non apparenté, se sont déjà retrouvés tous les deux dans une compilation sur PS2 pour leur côté héroïc Fantasy et enfin Zego Gunner 2 qui a fait le bonheur des possesseurs de Dreamcast.

Pour ma part, je connaissais déjà les deux premiers Strikers ainsi que Sol Divide pour y avoir énormément joué sur Segasaturn ainsi que Zero Gunner 2 sur Dreamcast. Autant vous dire donc que je n’avais pas grand doute sur la qualité du contenu de cette compilation. Il faut dire que si les jeux se terminent en moyenne en 20 ou 30 minutes, la replay value est énorme. J’ai déjà terminé ces titres avec des potes des dizaines de fois et j’y rejoue toujours et encore avec le même plaisir. Il faut dire que ces grands classiques du manic shooter sont particulièrement bien soignés.

Strikers 1945 a acquis ces lettres de noblesses en alignant des graphismes très détaillés et des animations vraiment impressionnantes pour l’époque. On retrouve un peu la patte de Metal Slug et le jeu propose de nombreux effets spéciaux : scrollings différentiels, zooms et des effets de morphing somptueux pour l’époque.

01

Strikers 1945 II a misé sur plus d’effets de transparence, plus de différentiels dans les stages et la persistance des ennemis qui, une fois détruits, ne disparaissent pas mais s’écrasent au sol. On peut voir les carcasses des ennemis et on peut également stopper des bateaux dans leur course. Bref, c’est superbement ficelé et même si certaines idées avaient déjà été abordées dans le premier opus, cette fois-ci, c’est nettement moins discret.

Strikers 1945 III a gagné en finesse et offre des décors qui flattent vraiment l’œil avec encore plus d’effets de transparence dans les nuages mais aussi beaucoup plus de phases d’animation dans les attaques spéciales, des zooms à gogo et un défilement du scrolling bien plus rapide qui n’hésite pas non plus à changer souvent de profondeur. Les 3 titres proposent des boss qui évoluent au fur et à mesure de leur destruction.

03

02 Ces 3 jeux reprennent un concept assez connu des fans puisqu’il faut récupérer des items pour booster ses armes et augmenter votre stock de grosses bombes auto-nettoyantes. Les nombreux vaisseaux vous proposent de nouvelles expériences à chaque fois. Les fans de score attack seront ravis.

Zero Divide est un shoot-them-up horizontal qui propose un style graphique 2D proche de Donkey Kong Country : les objets semblent en effet avoir beaucoup de relief. Psykio oblige, la recette reste un peu toujours la même : récupérer des itemps, déclencher des grosses bombes et booster son tir mais dans un univers cette fois-ci plus heroic fantasy.

C’est aussi le cas de Dragon Blaze qui a l’avantage d’offrir des graphismes très colorés et qui flashent. En revanche, il s’agit d’un shoot vertical !

06

Zero Gunner 2 est le titre le plus récent et donc le plus moderne de la compilation. Il est en effet sorti sur Dreamcast et propose des graphismes en 3D de très bonne facture. C’est aussi le seul jeu qui est plein écran sur Switch. Les autre jeux, même en mode TATE ne remplissent pas entièrement l’écran mais presque. C’est bien que cela soit disponible pour les puristes qui apprécieront aussi la présence de japonais dans les langues possibles afin de jouer aux versions originales.

Mais pour en revenir à Zero Gunner 2, il faut retenir le gameplay très original du titre qui vous propose, via un bouton, de diriger votre tir dans la direction de votre choix en positionnant votre hélicoptère. Une fois ce bouton relâche, l’angle tir est conservé jusqu’à la prochaine fois que vous enfoncez le fameux bouton. Ce système original n’est pas forcément des plus pratiques et il n’est pas étonnant que d’autres développeurs n’ont pas emboîté le pas. De nos jours, il est en effet plus pratique d’utiliser le deuxième stick analogique mais faut-il rappeler que la manette Dreamcast en était dépourvue. Ceci expliquant cela.

Bien complet avec un mode Tate disponible pour les shoots verticaux, Psikyo Shooting Stars Alpha a de solides arguments puisqu’il regroupe en une seule compilation 6 excellents shoots : la durée de vie est donc assurée car il est vrai que pris individuellement, cela aurait été un peu short au jour d’aujourd’hui. Le titre est disponible en version collector et débarque avec de beaux artworks et surtout la bande originale sur 3 CDs, pour autant que vous soyez encore équipé d’un tel support.

04

Graphismes : 88%
Ca n’a pas vieilli et en portable ça dépote même grave !

Animation : 91%
Enormément de détails dans les décors, de phase d’animation chez les ennemis. C’est vraiment ce qui se faisait de mieux en matière de 2D et cela se ressent encore actuellement. On est d’accord que Metal Slug n’a pas pris une ride n’est-ce pas ?

Jouabilité : 91%
Un système de hitbox assez grand : la marque de Psikyo !

Bande Son : 90%
Très pêchues !

Intérêt : 94%
Une collection absolument magnifique même si l’association des licences est relativement opportune.

Note Globale : 92%
Dans 20 ans, vous y jouerez encore. (Si Cave veut se lancer dans le même concept, je suis là !)


NOTE : 09/10