Consoles-Fan
11/07/2020

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3167 articles en ligne

 
Ori : The Will of the Wisps
Vous reprendrez bien
une double ration de féérie

Cette suite d’Ori a su se faire attendre puisque j’ai pu déjà jouer au titre à l’E3 2018 mais cela valait vraiment la peine d’attendre car le jeu s’est terriblement enrichi.

06

Ori possède désormais de nombreux coups supplémentaires et les paramètres d’Ori peuvent être modifiés en fonction de vos faiblesses de joueur par exemple, pour rendre le jeu plus facile. Plus facile, il l’est sans l’ensemble, on est loin du die and retry du premier opus et c’est sans doute à cause de cet enrichissement de gameplay puisque plus Ori devient plus il est facile d’aborder de nouvelles phases de jeu. La progression peut sembler compliquée au début mais les premières zones se laissent traverser par après beaucoup plus facilement afin de ne pas fatiguer le joueur et de rallonger artificiellement la durée de vie du titre qui devrait se terminer en une douzaine d’heures même si le jeu est largement plus grand que le premier opus. Je vous l’ai dit, c’est beaucoup plus facile même si au fil du jeu Ori devient de plus en plus exigeant, ce qui en fait un incontournable au final.

05

Cependant, ce nouvel Ori tient moultes promesses : sa poésie, sa réalisation à tomber, son level design parfait et enfin quelques nouvelles idées qui ont de cet Ori un jeu à la fois équilibré et novateur. On notera par exemple la présence de nombreux boss, ce qui manquait cruellement dans le premier épisode.

04

On retrouve la plupart des ingrédients de gameplay du premier opus avec un bon lot de nouveauté aussi en terme : Ori a de nouveaux talents ! Ori tient en tous cas ses promesses. Les éléments que l’on souhaitait rencontrer son là. Le rythme d’Ori est terriblement intéressant avec des phases de recherche ou des phases plus rapides d’agilité. En tous cas, en terme de level design, Ori n’a de leçons à recevoir de personne. C’est tout simplement grandiose.

03

Le top, c’est que vous allez vraiment pouvoir jouer comme vous voulez en boostant Ori comme vous l’entendez. En fonction de vos faiblesses ou si vous êtes un challenger, vous pouvez vous faire aider ou au contraire augmenter la difficulté du titre. Il n’y a pas deux joueurs pareils. Il n’y aura pas deux Ori pareils non plus. Certaines aptitudes sont récupérables dans le jeu, elles sont liées à la progression dans le jeu. D’autres peuvent être achetées et upgradées afin de soulager le joueur.

01

Il sera possible de sauter, planer, escalader, se propulser sous le sable et bien d’autres possibilités qu’il est possible de combiner pour arriver à des déplacements très différents. Ori peut récupérer un grappin ou encore émettre de la lumière afin de se déplacer dans les ténèbres. Les ténèbres sont létales donc il est nécessaire de récupérer cette aptitude. En attendant, il faudra louvoyer entre les éléments et ennemis lumineux qui survivent dans les ténèbres. Surtout ne pas traîner ou la mort surviendra.

Le jeu distille les informations, les capacités, les cartes au fi du jeu qui pousse sans cesse le joueur à l’exploration. Les carottes sont nombreuses et rendent le jeu accrocheur tant il est limpide. A chaque moment, on sait que l’on doit aller explorer telle ou telle zone ou tester tel ou tel truc. La progression est intelligente car lorsqu’on repasse par des zones déjà explorées les aptitudes acquises permettent de parcourir les zones beaucoup plus facilement et rapidement. Des raccourcis peuvent aussi être débloqués.

02

Techniquement parlant, Ori est parfait. Ce monde est juste un dessin animé. On ne comprend même plus ce que veut dire le terme jeu vidéo quand on regarde Ori tourner tant c’est bluffant. Les effets d’éclairage sont incroyables, on oscille entre zone sombre et zone carrément éblouissante.

L’écriture totalement maîtrisée, un sens inné pour la poésie, une beauté incommensurable, des musiques qui ne font qu’un avec les décors, une qualité hallucinante, un gameplay millimétré innovant, complet, du vrai jeu vidéo pas assisté, pour les gamers qui aiment un challenge corsé mais clair où l’on comprend ce qu’il faut faire et pourquoi on a échoué et enfin un système de récompense, de collection qui influence directement le contenu du jeu. Vraiment, je ne sais pas ce qui vous retient. Ouvrez grand les bras à ce chef d’oeuvre comme on en fait si rarement. Ori nous fait aimer le jeu vidéo.

Graphismes : 98%
Le plus beau jeu en 2D (et demi)

Animation : 82%
Le jeu soufre parfois d’étranges et longs freezes. Tout le reste est grandiose.

Jouabilité : 96%
Une maîtrise absolument magnifique pour un jeu réglé au métronome.

Bande Son : 97%
Des thèmes émouvants et épiques.

Intérêt : 95%
Un titre absolument magnifique avec une durée de vie honnête et une marge de progression qui nous mène peu à peu vers une difficulté ardue.

Note Globale : 95%
Le retour d’Ori est aussi marquant que sa première venue. Vous pouvez foncer sans hésiter, les yeux fermés.


NOTE : 09/10