Consoles-Fan
20/09/2020

Auteur
  

3176 articles en ligne

 
The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III
Au plus que tu le goûtes
au mieux que ça te goûte

Vous savez à quoi on reconnaît un bon RPG ? Il vous emmène loin, très loin et longtemps parce qu’ils vous propose un expérience de jeu exceptionnelle, un système de combat aux petits oignons frits. Ou alors, on sait que c’est un bon RPG parce qu’il est indiqué Falcom sur sa pochette.

Pour sûr, quand on a les créateurs de Legend Of Xanadu et d’Ys aux commandes, on peut difficilement se tromper. Il est même étonnant de voir ce petit studio japonais traverser le temps sans jamais faillir. Cette success story est suffisamment rare dans le monde du jeu vidéo que pour être signaler. Encore et toujours, le studio étonne avec ces idées qui regorgent d’imagination.

05

D’une richesse inimaginable (tout a été soigné jusqu’aux petites anecdotes liées à chaque personnage non-jouable) et d’un contenu titanesque, The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III force vraiment le respect. L’intensité du jeu est telle qu’on a vraiment l’impression que ce titre ne connaît pas de temps mort. Il n’est pas parfait pour autant, la motion capture est en effet assez datée mais intellectuellement parlant, c’est un titre qui va vous parler tant il propose un système de combat original avec son mapping de bouton qui vous permet de gérer toute votre petite équipe dans un système de tour par tout hautement stratégique. Les magies très nombreuses ne sont pas en reste et le système qui peut paraître complexe au premier abord est en tous cas livré au joueur avec la Switch en tant que tableau de bord optimisé à l’extrême.

06

La technicité qu’offre le système de combat est hyperbolique. Certaines attaques doivent être chargées avant de pouvoir se déclencher, créant un décalage pernicieux qu’il va falloir gérer. De plus, il est possible de voir les intentions de l’ennemi et donc de réagir en fonction pour déjouer les attaques vicieuses en réagissant promptement.

04

Les combats contre les boss sont palpitants. Ces derniers sont retords avec des puissances de feu phénoménales, prêtes à décimer une armée entière. Et bien entendu, ils peuvent se remettre de la vie quand ça leur plait. Vous aurez à peine le temps de respirer. A côté de cela, le jeu n’est pas injuste, une bonne gestion mènera à une bonne issue.

Le nombre de personnages alignés (avec pour tous un character design vraiment très joli) est tout simplement hallucinant. A mon humble avis, c’est du jamais vu. En tous cas le titre m’a rappelé sous certains aspects l’humour d’un Tengai Makyo The Appocalypse 4 sur Segasaturn signé Hudson Soft, un société très cousine de Falcom pour ceux qui ont eu la chance de jouer sur PC Engine.

03

S’il est vrai que le jeu ressemble à un long couloir complètement assumé, il n’en est pas moins vrai que le joueur se retrouve plongé dans une aventure léchée, soignée et franchement, les sensations sont pour moi souvent bien suppérieures que dans des mondes ouverts vides et ennuyeux. Le jeu vidéo à l’ancienne, il n’y a rien de tel au final. Sorry but not sorry.

On ne remerciera pas en tous cas les développeurs qui se sont cru dans une série Netflix en balançant un cliffhanger qui nous renverra vers le 4ème opus qui a déjà été annoncé. En attendant, il faudra mordre sur sa chique !

01

Graphismes : 82%
Le character design qui est excellent !

Animation : 72%
Des phases d’animation un peu datées en particulier au niveau des personnages. Place à l’imagination...

Jouabilité : 94%
Le mapping de touches absolument génial.

Bande de Son :91%
Du grandiose comme d’habitude.

Intérêt : 97%
Un système de combat qui renvoie les autres RPG dans des situations ridicules et peu enviables.

Note Globale : 93%
Rhaaaaa lovely !


NOTE : 09/10