Consoles-Fan
19/07/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2984 articles en ligne

 
Capcom VS SNK
Alors, c’est qui les plus forts ?
Qui a dit Sega ? -_-

On aurait pu croire

Après une jolie démo bien pêchue, nous rassurant sur le fait que nous ne sommes pas en train de rêver et que dans quelques secondes nous allons pouvoir voir s’affronter Chun Li et Mai, (tout le monde a déjà rêvé de ça une fois dans sa vie !) j’ai été très étonné de constater qu’un système étrange de ratio avait été mis en place. Des points (de 1 à 3, un peu comme à l’Eurovision mais en plus simple quoi !) sont attribués aux personnages et vous pouvez choisir autant de combattants qu’il vous plaira du moment que vous ne dépassez pas 4 points ! Ce qui signifie que vous pouvez former une équipe de 4 personnages de 1 point ou 2 personnages de 2 points ou 1 personnage de 2 points et 2 personnages de 1 point ou enfin un personnage de 3 points et un personnage d’un point. Vous débloquerez par la suite des personnages cachés qui compteront pour 4 points. Si vous choisissez un personnage à 4 points, vous devrez bien entendu combattre seul ! A la base le système est intéressant mais est, d’après moi, plutôt subjectif : il suffit que vous soyez un vrai pro avec des personnages représentants peu de points pour que vous soyez avantagés par rapport à un autre joueur ! En fait le choix des points semble respecter plus ou moins la force des différents personnages mais en fin de compte, la valeur de chaque personnage est assez peu pertinente. Le système aurait été beaucoup plus intéressant si, au fil des parties, les personnages que vous utilisez le plus et qui sont donc normalement ceux que vous maîtrisez le mieux prennent de plus en plus de valeur.

Plutôt Capcom que SNK

On constate également assez rapidement que Capcom est à l’origine du projet, et qu’il a programmé la plus grosse part du soft. SNK semble plutôt jouer les figurants. Que les fans de SNK se rassurent, la jouabilité d’origine est respectée. On notera d’ailleurs la possibilité de choisir deux sortes de maniabilités : SNK Groove et Capcom Groove, mais en réalité, ce choix n’a d’impact que sur la gestion de la jauge des furies. Un peu plus de poudre aux yeux...

Certains personnages ont perdu quelques coups spéciaux par rapport aux dernières versions des jeux dans lesquels on les retrouvait. Est-ce par souci d’équilibrer les différents protagonistes du jeu ? En tout cas, c’est plutôt dommageable.

Plutôt que de s’appeler CAPCOM VS SNK, le jeu aurait pu s’appeler Street Fighter VS King Of Fighters car les personnages ne proviennent en fait que de ces deux séries uniquement (sauf un personnage caché d’accord mais il ne va pas me gâcher ma remarque celui là tout de même !). Nous n’aurons pas droit au délire des Marvel VS Capcom survolant la plupart des jeux Capcom. C’est pour ma part une petite déception. Ensuite, certains personnages (qui me semblent importants) ont été oubliés, pas de Blue Mary, pas de Joe Higashi, pas d’Athena... Cependant le jeu comporte tout de même 33 personnages, les cachés comme Morrigan ou Nakoruku de Samourai Shadown (c’est elle l’intruse !) compris. Les fans risquent d’être déçus. Mais bon, on commence à connaître Capcom et tous ces oublis sont certainement volontaires. En les réparant, Capcom tentera de frapper un deuxième gros coup avec CAPCOM VS SNK 2. Le jeu n’est pas annoncé pour l’instant, mais il faut savoir lire entre les lignes non ? Voilà en gros l’ensemble des reproches que l’on pourrait faire à CAPCOM VS SNK.

Pour le reste, graphiquement, le jeu est une merveille. La 2D des décors (15 en tout avec les décors cachés) est magnifique, bien moins décevante que dans Street Fighter 3 Third Impact, tellement plus animée, elle bénéficie même de petites mises en scènes. Cependant l’animation des personnages n’est pas aussi bonne et s’apparente plutôt à du Marvel VS Capcom 2 ou un King Of Fighters. Les coups spéciaux ont été réalisés à grands renforts d’effets de transparence. Le rendu des boules de feu est par exemple absolument magnifique ! Enfin, le jeu est plutôt technique bien que l’on se demande parfois si l’idée de rassembler les deux séries était une idée bien réfléchie ou uniquement commerciale.

Graphismes : 92%
Des décors léchés et parfois bourrés d’animations. Les décors cachés sont magnifiques ! Dans un de ces décors, on se bat les pieds dans l’eau. L’animation de cette eau est un régal pour les yeux. Lorsque vous déclenchez une furie, les couleurs du décor s’inversent : classieux ! L’interface est quant à elle aussi réussie que celle de Marvel VS Capcom 2.

Animation : 90%
Les personnages sont animés avec la qualité à laquelle Capcom nous habitue. Elle est à peu près du niveau d’un Street Fighter Zero 3 ou un King of Fighter. Elle est donc légèrement en deça de street Fighter 3 Third Impact pour ce qui est des personnages, mais elle surpasse ce dernier largement au niveau de l’animation dans les décors.

Jouabilité : 90%
La jouabilité des deux séries est respectée, et comme d’habitude chez Capcom ou chez SNK, elle est vraiment parfaite.

Bande Son : 84%
Des voix très robotiques et des musiques plutôt techno-endiablées baignent dans une ambiance très cyber.

Intérêt : 92%
Capcom VS. SNK réunit pour la première fois deux grand éditeurs de jeu de baston. Rien que ça, c’est déjà un évènement !

Note Globale : 92%
CAPCOM VS SNK représente à lui-seul un évènement que tout amateur de jeux vidéo se doit de découvrir. Le jeu n’est pas exempt de défauts mais ils se noient dans les nombreuses qualités de ce soft.


NOTE : 09/10