Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2889 articles en ligne

 
Eldorado Gate Part.5
Les
Le temps que je les termine ;) (Merci

La s

C’est reparti pour un tour

Capcom a lancé un nouveau principe de jeu avec ce système de jeu à péage. Vous recevez le jeu par morceau et vous payez également par morceau. On ne peut pas dire que ce nouveau concept ait vraiment été suivi chez d’autres éditeurs et il est vraisemblable que cette expérience ne remplacera pas dans un futur proche le système de vente de jeux vidéo comme nous le connaissons aujourd’hui.

A part Rado, les personnages que vous rencontrerez dans cet épisode vous sont déjà connus si vous avez joué au deuxième et troisième épisode. La belle Sophie est donc de retour et elle est accompagnée de Kobud l’enfant-animal.

Capcom persiste et signe

Je me répète mais que voulez-vous j’aime me répéter (et puis ça grossit mon test comme ça) mais vraiment le système de combat reste toujours aussi mal fichu. Voilà, je ne le dirai plus quand Capcom aura changé ses combats moches en combats plus classiques !

Au niveau de la réalisation, c’est toujours la grande classe avec des graphismes de toute beauté. Les coloris se battent entre eux pour avoir la plus belle place sur le décor et les couleurs ternes sont définitivement bannies et renvoyées sur une console dont le nom tient en 2 lettres et un chifre.

Allez directement en prison sans passer par le start !

Dès le début de Eldorado Gate 5, vous serez jeté en prison (chose qui n’arrive vraiment jamais dans les RPG ^_^). Heureusement, vous ne vous y attarderez pas trop et sortirez en fracassant le mur de la prison, c’est plus pratique que la porte paraît-il, et retrouverez l’air pur et les verdures châtoyantes après quelques combats contre les gardes qui ne sont vraiment pas décidés à vous laisser fuir.

Bref comme vous pouvez le voir, on est en plein drama classique et pourtant efficace et qui finit même par rendre cette série attachante. J’attends même la suite avec une certaine impatience. Eldorado Gate, c’est un plaisir jamais très long mais qui s’installe dans la longueur grâce à ce concept signé Capcom.

Graphismes : 91%
A moins d’être allergique à la 2D (dans ce cas vous vous êtes trompés de console), je ne vois vraiment pas qui ne pourrait pas craquer devant ces graphismes aussi colorés. Les fans de Mortal Kombat peut-être...

Animation : 85%
Capcom pense toujours au petit détail qui fait plaisir !

Jouabilité : 90%
Certains se plaindront du fait que le jeu est en japonais mais sa linéarité est telle que pour se retrouver bloqué, il faut le faire exprès : à vrai dire, cette linéarité révèle le côté un peu superficiel de Eldorado Gate.

Bande Son : 80%
Depuis le début, on retrouve les mêmes thèmes et les mêmes effets sonores.

Intérêt : 75%
Eldorado Gate reste fidèle à lui-même : court mais de bonne qualité et surtout pas cher !

Note Globale : 83%
Les gamers se l’arracheront sans l’ombre d’un doute !


NOTE : 08/10