Consoles-Fan
17/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2888 articles en ligne

 
Rez
Jeu vid
On ne Reziste pas

Avant d’avoir son nom d

Avec les jeux très audacieux, les résultats obtenus sont souvent très tranchés. Soit l’intérêt et nullissime et le genre est souvent abandonné, soit l’intérêt est énorme et dans ce cas, il faut encore que le public soit prêt à accueillir ce type de jeu. Dans le cas de Rez, on se retrouve dans la seconde catégorie. Mais dans quelques années, Rez aura la reconnaissance qui lui est due. C’est certain ! Et pour ceux qui ne veulent pas attendre quelques années, lisez donc la suite !
Les développeurs ont choisi la simplicité graphique. Presque tout est en fil de fer, de temps en temps les polygones sont pleins. Des effets spéciaux d’éclairage et de transparence terminent le curieux mélange. Simpliste et esthétique à la fois, Rez vous transporte dans un univers dépaysant et envoûtant, mystérieux, irréel, où les polygones semblent prendre vie de l’intérieur, où la musique dicte sa loi aux décors.

La Rez au milieu


Je classerai Rez parmis les jeux musicaux même s’il est loin de s’approcher de ses petits cousins. Rez est en fait un shoot-them-up en 3D un peu à la Panzer Dragoon, dont on aurait enlevé les bruitages d’explosion pour les remplacer par des percussions qui se rajoutent au tapis musical. D’autres bruitages liés aux locks sont aussi présents. Les passages "hyperespace" qui illustrent le changement de "zone" sont amplifiés par une transition musicale opérée par un changement de rythme ou par le rajout de nouveaux instruments. Il est intéressant de noter que c’est vous qui choisissez finalement de passer ou non au stage suivant. Mais l’idéal est bien entendu de ne pas rater le coche.

Rez n’est donc pas un Rythm’n game comme on l’entend puisque votre participation musicale se limite à la création de la bande-son. Rez est donc une création musicale expérimentale en temps réel, sans partition et qui ne se répète jamais. Vous êtes le chef d’orchestre d’un opéra en 5 actes. Chaque partie est unique, tant au niveau sonore qu’au niveau visuel. Les décors et votre perso réagissent aux rythmes digitaux !

Comme dans tout bon shoot them up qui se respecte vous recevrez des bonus lorsque vous détruirez une armada complète de vaisseau ou certains ennemis plus résistants. Afin de de vous booster au maximum, ne laissez rien passer ! il existe deux sortes de bonus qu’il vous faudra aussi locker pour les récupérer : les rouges et les bleus qui vous permettent de récupérer un overdrive qui vous rend invulnérable tout en vous laissant déverser une puissance de feu impressionnante ou une capsule d’énergie afin de récupérer de la vie et d’upgrader votre perso. Et lorsque celui-ci évolue, il ne se contente pas de changer de forme je vous laisse découvrir par vous-même l’apparence de votre personnage en level maximum. Son arme évolue également et crée de nouvelle gammes d’explosions dans les décors. Rez est donc un spectacle à chaque fois différent !

Vous ne pouvez pas choisir votre degré de difficulté, par contre, le jeu s’adapte à votre niveau, si vous êtes nuls, le boss de fin de niveau ne vous harcellera pas trop. Par contre, si vous jouez comme un dieu, il réagira en conséquence et vous devrez affronter des hordes de missile. Il se tranformera différemment afin d’être le moins vulnérable possible. Cela signifie donc que lorsque vous vous améliorerez à Rez, le jeu évoluera avec vous proposant un challenge toujours neuf ! La durée de vie est de ce fait méchamment prolongée et la routine est bannie.

Rez est un concentré de création. Et comme dans toute création, la perception humaine nous échappe, il était donc normal que le paddle ne nous permette pas de rester maître de sa partie. Certes, il est possible de s’améliorer, de crever l’écran en jouant de manière exemplaire, mais la fiabilité du contrôle reste approximatif. Rien ne peut être réglé à la seconde près, et c’est bien là la force de Rez, le renouvellement continuel des sons et des décors. L’explosion de lumière à chaque fois découvert nous replonge dans un monde imaginaire de poésie et existentialiste.

Rez Manta

Rez, seulement 3 lettres pour un si grand jeu auquel on ne peut s’empêcher de s’arrêter de jouer. Rez n’est pas un jeu où l’on cherche à débloquer les options cachées. On les débloque, parce qu’on y joue. C’est là toute la différence ! Rez est un plaisir qui ne fait donc qu’augmenter au fur et à mesure qu’il se dévoile. Shoot-them-up ou jeu musical ou les deux à la fois, Rez a une durée de vie excellente pour le ou les genres qu’il représente. Au départ 4 stages composés de 10 sections chacuns sont jouables. Une fois les 4 terminés, un 5eme stage est débloqué. Chaque stage possède son mode Score Attack. Celui-ci se débloque lorsque vous terminez le stage en question. Après avois terminé le jeu, vous débloquez le Beyond Mode riche en secrets avec entre-autres Lost Area, Boss Rush... Ce jeu est ENORME ! (Dans tous les sens du terme)

Rez est un chef-d’œuvre vidéoludique, un concept à la fois graphique et ludique, une touche de créativité intense ! Une chose est sûre, les bourrins incapables d’apprécier l’aspect artistique de Rez vont détester !

Graphismes : 97%
De toute beauté ! Une véritable création abstraite ! On retrouve ne partie l’environnement complètement psyché de N20 mais ici les décors semblent vivants. Rez ressemble à un gigantesque clip vidéo du début des années 90 lorsqu’on utilisait des effets graphiques cheap, style démo, pour habiller de manière très stylée un morceau de techno.

Animation : 88%
Le Framerate aurait sans doute être un poil plus élevé mais dans l’ensemble c’est du tout bon. On ne constate finalement un petit effet stroboscopique que rarement.

Jouabilité : 90%
Un gameplay très simple avec la possibilité d’inverser les commandes haut/bas. La présence d’un système de lock est bienfaiteur !

Bande Son : 99%
De la techno tribale. La musique intéractive ennivrante est en partie générée en temps réel. Rez est un concept et diable que la musique est bonne. Bon, c’est sûr que si vous êtes plus branché Nana Mouskouri que musique électronique ça va pas le faire.

Intérêt : 99%
Incroyablement prenant. Doté d’une durée de vie infinie, si j’ose dire puisqu’on rejouer à Rez encore et encore même lorsqu’on a tout débloqué. Aucun stage ne sera jamais parfaitement identique lorsque vous le traverserez, c’est bien là toute la magie de Rez ! Un jeu qui se vit et qui se ressent aussi grâce à l’utilisation optimale du vibreur.

Note Globale : 97%
Rez est un voyage galactique créatif et récréatif. Le 5eme stage qui est aussi le dernier est sans doute une des mes expériences vidéoludiques les plus fortes. 5 stages seulement me direz-vous, oui, seulement, mais de bien longs stages subdivisés eux-mêmes en de nombreux sous-stages. Rez est un ovni vidéoludique, une expérience unique et incontournable.


NOTE : 09/10