Consoles-Fan
25/04/2018

Auteur
  

2930 articles en ligne

 
Evil Dead : Hail To The King
Parfois le diable pleure, parfois il est dans un manoir, mais l
Massacre

Nous ne sommes pas le premier avril ( et quand bien m

AAAh de l’originalité dans la réalisation !

En fait je vous ai un peu menti mais c’est pour la bonne cause : la réalisation n’est pas originale à 100%. Mais que voulez-vous, c’était THQ, j’avais un peu peur que personne ne lise mon test ! Parce que cette fois-ci, cela vaut la peine d’y prêter un peu plus d’attention que d’habitude. En fait la technique dont je vais vous parler n’est pas vraiment une originalité puisqu’on la retrouve dans Space Channel 5 sur Dreamcast ou dans Fear Effect sur Playstation. Les décors sont filmés ! Mais c’est tellement rare et en plus comme c’est THQ qui l’a fait, l’effort est double, et je me devais de vous le souligner !

Au niveau de l’ambiance, ce fond d’écran filmé crée un effet boeuf ! La compression vidéo est très bonne et les décors sont très détaillés, on entre parfaitement dans le jeu. Les branches d’arbres sont secouées par le vent et leur ombre caresse le sol. Le niveau de détail est énorme, on voit même la goutte d’eau tomber dans le lavabo crasseux. Les rideaux remuent comme si une force étrangère en avait pris possession ! Tout cela est bien lugubre et tous ces petits détails nous obligent à rester sans cesse sur nos gardes car nos yeux se balladent sans cesse sur l’écran à la recherche d’un éventuel danger et bien entendu, tout ce qui bouge attire notre regard, c’est bien connu. On en serait presque rendu à soupirer "ouf, ce n’était qu’une branche d’arbre" !

Quand utiliseront-ils cette technique dans un jeu de combat en 2D, ça serait terrible un décor entièrement animé :) (En fait ils l’avaient déjà fait sur playstation avec Magic Beast Warrior mais c’était une telle catastrophe que la plupart des gens ont vite écarté ce jeu de leurs souvenirs...

Promenons-nous dans les bois !

Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, Evil Dead se révèle stressant, mais en fin de compte, plus par la difficulté du jeu que par les réelles frayeurs qu’il procure. Les ennemis sont aussi nombreux que dans un Resident Evil mais ils sont beaucoup plus résistants. Trop résistants ! On finit par éviter les combats tant que possible tellement le déséquilibre combat-recherche finit par se faire ressentir. C’est peut-être là le "hic" qui va finir par lasser le joueur.

Evil Dead possède tout de même ces quelques petites originalités comme le fait de pouvoir porter deux armes à la fois. Une de ces armes est une tronçonneuse qui fonctionne à l’essence. Vous pouvez frapper avec elle éteinte, mais allumée, elle sera plus efficace mais il vous faudra de temps en temps la remplir d’essence.

Personne ne vous entendra crier !

Au niveau de la maniabilité, c’est pas parfait, parfois on ne fait pas toujours ce que l’on veut mais rien de bien grave, il y a moyen de s’y habituer. Par contre, l’animation du personnage est assez raide. THQ ne pouvait tout de même pas tout réussir du premier coup non plus !

Disons que pour THQ, on peut saluer l’effort, après tout, si on regarde the grinch, on pourrait se dire que pour le moment, THQ fait des jeux plus beaux et plus intéresants que ceux de Konami. ( j’aurais jamais pensé que j’allais dire ça un jour !) Donc Evil Dead possède ses avantages et ses défauts, aussi, je pense qu’il faut réserver ce jeu aux fans de survival horror.

Graphismes : 91%
Des décors entièrement filmés, très bien compressés et bourrés de détails.

Animation : 76%
Le jeu est fluide mais le personnage est animé vraiment bizarrement.

Jouabilité : 78%
La jouabilité est un peu raide mais il y a moyen de s’y habituder.

Bande Son : 88%
L’ambiance est bien morbide.

Intérêt : 75%
Evil Dead finit par lasser à cause de ses interminables combats.

Note Globale : 80%
Evil Dead présente un intérêt certain, en tous cas, il faut encourager THQ à aller dans cette direction s’ils veulent casser leur image.


NOTE : 08/10