Consoles-Fan
20/07/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2984 articles en ligne

 
Wreckless : The Yakuza Missions
j’vais tout p
Bis repetita placent

Si certains s’imaginent que je fais le test de Wrekless en PS2 apr

Et pourtant, les premières images du jeu faisaient peur, très peur, on se doutait bien que la PS2 n’allait pas pouvoir rivaliser avec la superbe réalisation offerte sur XBox, mais les screenshots avaient un rendu très laid, alors qu’en est-il en réalité. Ben, évidemment, on est loin de la version XBox, donc si vous possédez les deux machines, pas la peine de tergiverser plus longtemps. Cependant, la version XBox est tellement bien réalisée, qu’un peu moins bien, ça reste quand même du très bon niveau, surtout pour une PS2. Tout d’abord je ne connais pas des masses de jeux à part GT3 ou Burnout à proposer une fluidité aussi bonne sur PS2. Pour un jeu de course, c’est plutôt essentiel !

Cascades en cascade

Par contre, le jeu n’est pas si refait que ça dans son concept puisqu’on retrouve les mêmes missions que sur XBox, avec des sous-missions (je salue par la même occasion tous nos lecteurs SM et Yonid) supplémentaires au sein d’un même stage. Par contre, de nouveaux véhicules font leur apparition ! Petite nouveauté tout de même dans le gameplay, on peut tirer des missiles avec les voitures et un mode « ralenti » vous permet par exemple de bien ajuster votre tir. En réalité, c’est plutôt l’interface graphique du soft qui a été modifiée, rien de bien passionnant donc. Les musiques sont, elles aussi, identiques. Et le fun ? Eh bien j’ai toujours pris autant de plaisir à jouer à Wreckless, y a pas à dire, ce jeu propose quelque chose de différent au joueur. La maniabilité n’est pas parfaite mais elle s’apprend et se maîtrise plus rapidement qu’on ne le croit et ce, même si la gestion des voitures est complètement irréaliste !

Wreckless est un jeu de voitures fort inspiré de Chase HQ, Driver et autres Crazy Taxi qui se déroule dans des décors dont un bon nombre d’éléments sont destructibles. Il propose un bon nombre de missions originales qui donneront l’impression au joueur de participer à un grand nombre de jeux différents tant les réactions de ce dernier devront être chamboulées à chaque stage. Il faudra parfois bourriner, parfois avoir une conduite précise, mais jamais on ne s’ennuie dans Wreckless tant le renouvellement du gameplay est constant. Ce dernier est loin d’être immédiat et pourra rebuter le joueur novice qui trouvera sans doute le jeu injouable au premier abord. Le gameplay doit donc être apprivoisé, mais il en est de même pour des grands jeux comme Gun Valkirye. Une fois maîtrisé, Wreckless est un pur bonheur qui vous rappellera pas mal de souvenirs oldschool. Il est d’ailleurs assez amusant de remarquer que Wreckless est largement plus apprécié auprès des joueurs plus âgés qui sont nés avec les jeux vidéo et qui n’ont plus lâché prise depuis. Du moins c’est ce que je constate dans mon entourage. Cela est sans doute dû au fait que les Chase HQ se font rares de nos jours.

Pour le reste, on enlève tous les effets spéciaux ou presque. Il reste tout de même quelques jolis reflets. On rajoute un peu d’aliasing, on rend les textures moins fines voire très floues pour les arbres par exemple. On oublie aussi les déformations des carrosseries des voitures… Mais honnêtement, pas mal de jeux de voitures aimeraient déjà avoir ce niveau de réalisation car d’un autre côté, la ville est vivante avec une circulation dense et de nombreux piétons qui circulent ! A titre comparatif, des titres comme the Getaway ou GTA Vice City ont des réalisations beaucoup plus désastreuses et pourtant tout le monde y joue ! Qui a dit matraquage publicitaire ? Allons, allons, comme si les jeux vidéo c’était devenu une affaire de gros sous !

Un mode deux joueurs abjecte

Mais une des grosses nouveautés de cette version est l’apparition d’un mode deux joueurs avec pas mal de variantes à l’appui. Cependant, les deux joueurs se retrouvent sur le même écran et non pas sur deux écrans splittés, ce qui, avouons-le, ne facilite pas trop les choses. De ce point de vue, Wreckless est décevant, mais faut-il rappeler que la version XBox était de toute manière privée de mode deux joueurs.

Par contre, les quelques défauts de collision déjà présents dans la version Xbox semblent encore plus accentués dans la version PS2. On traverse beaucoup plus de poteaux sans broncher. C’est dommageable mais il est vrai qu’objectivement, la jouabilité n’en ressort pas vraiment amoindrie même si cela reste assez surprenant au premier abord.

Alors, bien évidemment, si vous possédez une XBox, il n’y a pas à hésiter une minute, le jeu est plus joli sur la console de Bilou, mais si vous aimez les Chase HQ et que vous n’avez qu’une PS2 ou une Gamecube, laissez-vous tenter par ce petit jeu qui sort un peu des sentiers battus et qui renoue avec le oldschool pour notre plus grand plaisir.

Graphismes : 60%
Certaines textures sont un peu floues, certains personnages ont une modélisation sommaire, mais le décor est constitué de nombreux éléments, cela compense.

Animation : 90%
Hyperfluide, en 60 images/seconde, rien à redire là-dessus donc !.

Jouabilité : 66%
La jouabilité n’est pas immédiate, elle s’apprend, mais une fois maîtrisée, il est clair que le résultat est très "Arcade" voire totalement irréaliste.

Bande Son : 75%
La bande-son est passe-partout mais elle convient très bien pour ce type de jeu.

Intérêt : 95%
Wreckless représente un genre peu exploité de nos jours ! 20 missions vous promettent une excellente durée de vie. Vous rejouerez même aux missions qui vous ont le plus plu. Par contre, le mode deux joueurs n’apporte vraiment rien de plus.

Note Globale : 72%
Même si la version Xbox reste supérieure, Wreckless constitue un excellent choix pour les possesseurs de PS2 (et de Gamecube) qui recherchent un minimum d’originalité dans les jeux vidéo.


NOTE : 07/10