Consoles-Fan
18/12/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3061 articles en ligne

 
Interview : Gaming Side

A l’heure o

Consoles-Fan : Quelle expérience possédez-vous, sur quels projets avez-vous déjà travaillé ?

Nicolas Magnier : Nous avons pour le moment surtout travailler sur des jeux à licence pour le compte d’éditeurs comme Wanadoo édition ou encore Disney Interactive. Cela nous a permis d’acquerir pas mal d’experience dans le développement de jeux. Mais comme nous sommes avant tout des fans de jeu video, nous voulions forcément passer à l’étape superieur et donc créer un jeu 100% original. C’est pour cela que nous avons créé notre propre studio.

Consoles-Fan : Vous êtes occupé à développer un shoot-them-up / aventure. Par quel moyen pensez-vous apporter un nouveau souffle au genre du shoot-them-up devenu aujourd’hui assez marginal ?

Nicolas Magnier : Le shoot’em up est un genre qui s’est en effet marginalisé avec les années. C’est en partie dû, je pense, à la trop grande difficulté ainsi qu’à une durée de vie qui semble souvent trop courte. Notre but est donc d’avoir une bonne durée de vie pour le jeu. Nous voulons aussi apporter au jeu une aventure élaboré pour que le joueur se sente réellement impliqué dans une histoire. Nous esperons donc convaincre de nombreux joueurs de s’intéresser à ce genre de jeu, mais aussi satisfaire les fans de shoot.

Consoles-Fan : Pensez-vous éditer vous-même vos jeux ?

Nicolas Magnier : La question s’etait posée au debut, mais nous n’avons malheureusement pas les moyens financiers ni le nombre de personnes nécessaire pour organiser une telle activité. Donc comme beaucoup de studio, nous essayons de convaincre les éditeurs de nous aider à realiser ce projet.

Consoles-Fan : Est-il encore possible pour un jeune studio de développement de succiter l’intérêt des éditeurs avec des nouveaux concepts à risque ?

Nicolas Magnier : Je pense que c’est avant tout à nous de leur démontrer que le projet est intéressant et, bien entendu, commercialement viable. Les shoot’em up restent des projets réalisable par de petits studios comme nous avec des budgets assez bas si on les compare aux autres production du marché. On doit aussi convaincre l’éditeur que l’on est techniquement capable de réaliser le projet. C’est pour cela que nous réalisons une démo du jeu en ce moment même.

Consoles-Fan : Quelle touche personnelle pensez-vous apporter au monde des jeux vidéo ?

Nicolas Magnier : Il serait prétentieux de dire que l’on va faire avancer le monde du jeux video. Mais, pour le moment notre but est déjà de réaliser des jeux où les joueurs en auront pour leur argent. Les jeux coûtent cher, pourtant ils sont souvent loin d’avoir un gameplay travaillé, ou d’avoir une durée de vie suffisante. Acheter un jeu 60 euros et le finir en 12 heures, ou encore jeter la manette car on doit recommencer une mission à cause d’une IA bancale, c’est très frustrant.

Consoles-Fan : Quelle est votre culture vidéoludique, quels jeux vous ont infuencé ?

Nicolas Magnier : Je dirais que l’un des avantages que l’on a c’est que chaque membre de l’équipe a une culture et des goûts différents. On a cependant tous à peu près les même priorités au niveau des jeux, en particulier pour le gameplay. KuiKui est plutot un fan de Sega et de jeux de baston 2D (en particulier les KOF). MORB lui a plutot l’étiquette Amiga sur le front, et se consacre en ce moment quasiment exclusivement à Anarchy Online sur PC. Moi, (Lama Himself pour les intimes ^^), j’ai plutôt en penchant pour Sony et pour les jeux de plateformes et les jeux d’aventure.

Pour en savoir plus sur Gaming Side, vous pouvez visiter dès aujourd’hui leur site officiel !

Davy1