Consoles-Fan
19/01/2018

Auteur
  

2888 articles en ligne

 
Hippa Linda
Nom de code : Linda
Hippa rien pour attendre

Treasure ne peut pas d

Un jeu beaucoup trop court

Avec son physique croquignolesque, Hippa Linda, la petite fille qui souffre d’une encéphalite aiguë a son look bien à elle, avec une main extensible (go go gadget-o-bras) qui vous sert à pincer différents éléments du décor voire carrément les décors en soi. Avec elle vous pourrez accéder à des endroits difficilement accessibles (et ce sans carte d’accès hu hu). Attrapez le décor et traversez le vide avec votre bras ou atteignez certaines hauteurs inaccessibles à la pauvre Hippa Linda qui ne sait pas sauter !

Pas Happy Linda

Le fait de pincer les décors est une sensation très étrange mais elle s’accompagne d’une belle déformation de polygones et par extrapolation du mapping. Il vous est possible de déplacer votre caméra qui se place parfois assez mal. Un drôle d’effet accompagne les changements de vue puisque vous aurez l’impression d’être vous-même Hippa Linda pinçant le décor au complet. Je viens de recevoir un télégramme de Yonid qui me demande si on peut pincer les fesses de Blink notre correctrice avec ce jeu. Je pense qu’elle te répondra ici-même lorsqu’elle aura relu ce test. (NBBlink : je trouve que, compte tenu de ma position d’aînée dans le staff, vous pourriez me témoigner plus de respect. Et la réponse est "non, on ne peut pas", sous peine de rencontre violente avec mes poings)

Une fois de plus, Treasure propose un jeu très original dans sa jouabilité. Les deux sticks analogiques sont exploités et il vous est même possible de les enfoncer pour déclencher diverses actions comme par exemple atteindre une plate-forme plus haute. Seulement voilà, après 10 minutes de jeu, on commence à se poser franchement des questions sur l’intérêt du jeu. Après la découverte d’un jeu à la jouabilité originale, on se dit qu’en fin de compte Hippa Linda est plutôt creux. Pourtant, on avance facilement, et donc on continue dans l’espoir que cela va un peu s’améliorer par la suite et en vérité, cela s’améliore au boss final où il vous faudra adopter une vraie tactique pour le battre. Pour le reste, une seule règle : bourriner !

La féerie n’est que de courte durée

Niveau réalisation, c’est digne d’une N64 en à peine plus fin, et si la salle principale est originale avec ses graphismes crayonnés et en noir et blanc, je n’ai vraiment rien relevé de bien intéressant dans ce jeu à part quelques effets de transparence et d’éclairage. Il y a très peu de stages et beaucoup de boss, une constante chez Treasure, sauf que tous les boss se ressemblent (pas graphiquement of course) mais dans la manière de les battre, puisqu’il suffit de les pincer sans arrêt ! Les stages qui vous permettent de récupérer des crédits vous permettant d’accéder aux différentes portes (ça se paye en plus et vous devrez à nouveau payer pour rencontrer un boss si jamais vous échouez, mais ne craignez rien, c’est trop trop facile) sont là pour faire joli et pour rallonger virtuellement la durée de vie du jeu. Dans ces stages, de drôles de créatures se baladent, allez donc les pincer ! Une de ces créatures ressemble à Lolo Ferrari en encore plus exagéré (c’est pour ça qu’on pince beaucoup dans ce jeu à mon avis), si elle tombe dans le vide, elle fait l’hélicoptère avec sa poitrine pour remonter ! Hippa Linda est honteusement court et inintéressant, si malgré tout vous vouliez vous procurer ce jeu, je vous en prie, pas plus de 25 euros !

Graphismes : 60%
Les graphismes ne sont pas repoussants et sont bizarro-mignons mais c’est beaucoup trop cheap pour une PS2.

Animation : 75%
Pas de problèmes d’animation, le jeu est parfaitement fluide. Il ne manquerait plus que ça !

Jouabilité : 77%
Hippa Linda demande un temps d’adaptation puisqu’il faut à la fois diriger le personnage et sa main. Un peu comme dans ces shoot-them-up ou vous devez diriger un vaisseau et parallèlement une batterie de tirs embarquée.

Bande Son : 68%
La bande-son est assez discrète et peu intéressante, cependant, elle fera appel à votre attention pour un des boss.

Intérêt : 35%
Hippa Linda est un jeu sans grand intérêt qui n’est pas mauvais en soi mais qui se voit sanctionné ici par sa durée de vie ridicule.

Note Globale : 58%
Hippa Linda est ma première grosse déception signée Treasure, espérons que ça ne soit qu’une mauvaise passe. Hippa Linda est sorti en version US sous le nom de Stretch Panic et en Euro sous le nom de Freak Out.


NOTE : 05/10