Consoles-Fan
16/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2888 articles en ligne

 
Sakura Taisen 2
J’y jouerai encore dans ma tombe
Une s

La suite de Sakura Wars

Plus on est de fous...

Le deuxième épisode de Sakura Wars voit venir deux nouveaux protagonistes : Soletta Orhime et Lenni Milchstrasse. Ce qui signifie que les combats ne se déroulent plus à 7 mais bien désormais à 9. Une puissance de feu non négligeable. Il y aura donc cette fois-ci une variété encore plus grande de coups spéciaux. Ces derniers alliant un mélange 2D/3D sont absolument magnifiques et s’embellissent au fur et à mesure que l’on progresse dans le jeu. Les combats sont aussi beaucoup plus stratégiques ! Outre le fait qu’il est possible ( comme dans le un ) d’effectuer des coups spéciaux couplés, il est maintenant possible d’unir ses forces lors d’un simple coup. Ce coup est réalisable lorsqu’un de vos alliés se situe dans les parages. Ainsi, la disposition des robots sur le plan de jeu doit être bien réfléchie afin d’optimiser vos attaques.

Le jeu comporte 3 GD-rom contre 2 pour le premier épisode. Le jeu est en effet un peu plus long mais c’est surtout la quantité de dessins animés et autres films en images de synthèse qui a considérablement augmentée.

Pour rappel, le jeu est un mélange de digital comics, war game et mini-games répartis un peu partout dans le jeu. Par exemple, vous prenez l’autobus pour partir en vacances et comme il n’y a pas grand chose à faire dans un autobus à part faire des grimaces aux autres conducteurs qui vous dépassent, lécher les vitres ou chanter des chansons débiles pour énerver le chauffeur, vous décidez de jouer une partie de carte. Les autres mini-jeux dont je vous laisse la surprise sont toujours aussi délirants.

Sakura Wars puissance 2

La partie digital comics est devenue plus belle encore : il n’est pas rare de voir virevolter au vent des fleurs de cerisier. D’autres effets spéciaux comme des distorsions ou des zooms améliorent encore le visuel. Les combats se déroulent dans des décors (en 3D isométrique) similaires au premier épisode, en fait, c’est plutôt du côté des effets spéciaux qu’il faut constater de réelles améliorations. L’interface graphique a elle aussi été améliorée. Le déroulement des combats n’a pas changé. Elle se déroule en deux phases. Il faut affronter les sbires puis un Boss. La nouveauté repose sur le fait qu’il est désormais possible de sauvegarder le jeu entre les deux phases.

Musicalement, le jeu est fidèle à lui-même. Toujours aussi mélodieux, toujours aussi symphoniques, on retrouvera avec plaisir les thèmes (légèrement adaptés) du premier épisode. Il y a vraiment une atmosphère incroyable qui se dégage de ce jeu. Ce n’est pas pour rien que je l’ai acheté en Dreamcast alors que je le possédais déjà en Saturn !

Graphismes : 85%
Les graphismes font bien entendu penser à de la Saturn boostée mais par pitié, ne vous limitez pas à des considérations graphiques. Ce jeu, c’est de la bombe !

Animation : 83%
L’animation n’est pas vraiment le point important de ce jeu, cependant les animations des robots en 3D dans les magies sont excellentes.

Jouabilité : 91%
Les menus, même s’ils sont en japonais, sont extrêmement faciles d’accès. Prétexter la barrière de la langue pour ne pas y jouer est une absurdité ! D’autant plus qu’il ne sert vraisemblablement à rien d’attendre une éventuelle conversion occidentale.

Bande Son : 96%
L’ambiance générale de ce jeu n’est rien sans ses musiques de grande qualité.

Intérêt : 99%
Si j’avais dû faire un jeu vidéo un jour, je l’aurais fait comme ça. Hyperoriginal et varié, Sakura Wars 2 est un "must buy".

Note Globale : 92%
Sakura Wars est une série peu connue du public européen et c’est une grave erreur. Sachez qu’au Japon, cette série a un niveau de popularité comparable à Final Fantasy. Laissez-vous tenter, venez découvrir un jeu vraiment différent ! A dévorer !


Le jeu est livr
NOTE : 09/10