Consoles-Fan
20/10/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3031 articles en ligne

 
Tekken 4
Ca ne nous rajeunit pas !
Apr

Apr

Sorti à la même période que Virtua Fighter 4 en Arcade, le jeu de Namco n’a bien évidemment pas pu éviter la comparaison avec le joyau de Sega et à l’époque, je m’en rappelle encore, mon regard était resté fixé sur les images bien léchées et la jouabilité beaucoup plus technique de Virtua Fighter 4. Les graphismes ternes de Tekken 4 et la basse résolution du jeu m’avait alors convaincu de la pauvre plus-value que Tekken 4 pourrait apporter aux épisodes précédents. C’est donc en minaudant que je me suis procuré Tekken 4, poussé par la curiosité et tout de même aussi par mon goût prononcé pour les jeux de claques sur les fesses.

L’intro en image de synthèse est de grande classe mais pourtant Namco choisit une séquence scénarisée plutôt qu’une présentation dynamique de l’ensemble des personnages comme il avait l’habitude de faire. Les images de synthèse en fin de jeu sont elles aussi au rendez-vous.

Si Tekken, je suis Barbie

Le premier contact avec la version PS2 est vraiment très agréable. Les couleurs chatoyent, l’image est très nette et même si l’aliasing ne manque pas à l’appel, le fait de le signaler dans ce test est tout bonnement à la limite du chipotage Si les personnages n’ont guère évolué dans la qualité de leur modélisation, la présence de nouveaux persos se fait fortement sentir même s’il est vrai que leur manière de se battre ressemble parfois étrangement à quelques anciens de la série. Les anciens protagonistes sont là aussi mais un vent nouveau souffle sur ce titre : ils semblent avoir été redesignés et bien que l’on ait vraiment la sensation de jouer à Tekken, le nouveau positionnement du titre lui donne un air neuf qui me réconcilie avec la série. D’ailleurs si vous n’avez jamais aimé Tekken, il est peut-être temps d’essayer. Certes Tekken reste bourrin face à un Virtua Fighter 4, mais il faut reconnaître qu’il est très plaisant à jouer. La jouabilité est assez fidèle à l’original. Association de boutons et de directions, combinaison de boutons et autres combinaisons step by step à la Star Gladiator, le programme est bien complet, bien riche, et tout le monde finit par s’y retrouver même si certains coups ont changé de combinaison (les puristes vont aller manifester) et s’il faut se réhabituer au timing des coups qui a, dans certains cas, légèrement changé. Mais rassurez-vous, les craquages de cartilage sont toujours bien présents !

Les décors sont pour la plupart vraiment magnifiques, bien animés et certains éléments disposés sur l’aire de combat peuvent même être détruits en débris malheureusement un peu trop grossiers. Ces éléments s’effacent en transparence lorsque c’est nécessaire pour ne pas boucher le champ de vision. Certains rings sont légèrement nivelés, un détail qui peut se révéler fort stratégique lors de certaines phases de combat ! Les décors sont vastes un peu à la manière de Dead Or Alive 3 : le prix à payer est un manque de détails dans les décors. A ce propos, petit clin d’œil à cette série : voilà que les demoiselles de Tekken se mettent aussi à exposer leur poitrine (même les plus prudes : si, si). Enfin la grosse nouveauté est sans doute la présence d’arènes délimitées et parfois même confinées. Exit donc les arènes infinies qui avaient d’ailleurs provoqué l’effet soucoupe volante dans les décors de Tekken Tag Tournament. Il est donc possible de coincer son adversaire, c’est appréciable ! Enfin, les combats ne démarrent pas toujours au même emplacement dans le décor ce qui permet de le découvrir toujours de manière légèrement différente.

Rébus

Les effets spéciaux ne sont pas en reste puisque de nombreux effets d’eau, de particules et de reflets améliorent encore le visuel. Namco se permet même de gérer les cheveux et de décoiffer Paul (mais oui, vous savez bien : le gars coiffé comme Desireless). C’est assez sympa même s’il est clair que le visuel n’est pas encore parfait : les cheveux bougent toujours par mèches, parfois elles s’entrecroisent ou prennent des mouvements incohérents. Les costumes des personnages sont très agréables et nombreux. Les personnages à débloquer porteront au total le nombre de protagonistes à 19, un score honorable. La durée de vie est donc largement assurée surtout en mode versus. Le Tekken Force, une sorte de beat-them-up ne m’a par contre pas vraiment convaincu ; on s’y embête très rapidement mais qu’importe puisque le jeu principal est très réussi.

C’est sans doute musicalement ou Tekken 4 se fait le moins remarquer : ni en bien, ni en mal, tout ça m’est bien égaaaaaal ! Nooon, rien de rieeeeeen, noooooon je ne regrette rieeeeeeen.

Distribuons à présent les mauvais points. Certains mouvements restent peu cohérents voir impossibles à réaliser pour un être humain à moins d’être en caoutchouc, je ne parle pas ici de fantaisie des coups spéciaux mais de torsion de membres irréalistes. Les personnages semblent parfois flotter sur certains décors, c’est entre autres le cas du décor de la plage. Les traces de pas sont trop discrètes et les personnages semblent plus être posés sur du parquet. A part ça, je ne vois pas trop ce qu’on pourrait encore reprocher à ce jeu qui m’a vraiment mis de bonne humeur tant il a créé chez moi la surprise. Tekken 4 est certainement le jeu de baston à posséder si vous avez déjà Virtua Fighter 4. Il est bon de voir Namco rentrer dans le droit chemin !

En résumé

Graphismes : 88%
Tekken 4 propose des graphismes très propres et peaufinés mais certains décors paraissent un peu vide..

Animation : 85%
L’animation est parfaitement fluide mais des incohérences de mouvement sont à relever.

Jouabilité : 90%
Tekken 4 est parfaitement jouable, il faudrait maintenant que ce soit un peu moins bourrin et donc aussi un peu moins accessible pour que Tekken s’installe à long terme dans votre ludothèque de prédilection.

Bande Son : 61%
Très banale et passe-partout, passons à la suite.

Intérêt : 91%
Tekken 4 est une très belle réussite, une bonne surprise pour les amateurs de jeu de baston. Cette fois-ci, même les sceptiques doivent lui accorder sa chance !

Note Globale : 85%
Tekken 4 est un excellent titre qui s’installe à côté de Virtua Fighter 4 comme référence.


NOTE : 08/10