Consoles-Fan
22/06/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2959 articles en ligne

 
Gunbird 2
Le pistolet et l’oiseau
L’art du shoot selon psykio

Apr

Que du beau monde

Du premier épisode, on retrouve uniquement Marion ! Yuang-Nang disparaît. Valnus le robot volant également, il est remplacé par son cousin Valpirio. Ash s’en va également et est remplacé par sa fille Tavia ( il devait être trop vieux pour combattre le mal). Tetsu est arrivé trop tard pour l’audition du coup, on a dû prendre beaucoup de nouveaux personnages. Ainsi Hei-Cob, un fakir rondouillard homosexuel (ça ne s’invente pas) fait son arrivée. Alucard le vampire ( le mari de Morrigan ???) fait aussi son apparition. Enfin deux personnages cachés sont sélectionnables en se positionnant sur le point d’interrogation (random) à l’écran du choix des personnages et en faisant bas ou haut avec la croix directionelle (merci qui ?) : il s’agit de Aine le Ninja ou Morrigan de Vampire Hunter.

Pas de dessin animé

Sur Saturn, les développeurs avaient rajouté en plus de l’intro d’arcade un joli dessin animé. Ici on a droit à juste la petite intro de l’arcade. C’est trop peu...

Le jeu en lui-même n’a pas vraiment d’améliorations graphiques. On note cependant des effets de morphing intéressants sur les boss (ils ne se gênent pas d’utiliser la large mémoire vive de la console, c’est bien !) et un dernier stage très bien réalisé, mais à part ça, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent.

On aurait aimé voir un peu plus d’effets spéciaux, surtout qu’on a déjà vu bien mieux sur Saturn. (Radiant Silvergun, Soukyu Gurentai, Game Paradise...) Sur ce point, on restera sur notre faim. C’est de la bonne vieille 2D classique sans prétention. Il n’empêche que le jeu reste excellent mais bien trop court.

Un autre défaut qui ne se remarque pas tout de suite est la présence de trame sur le jeu ! Elle est très difficile à voir, j’en conviens ! Beaucoup de gens ne remarquent déjà pas que l’énorme majorité des jeux Playstation sont tramés et comme ici la trame est tout de même plus fine, elle est encore plus indécelable. Je ne l’ai pas vue non plus immédiatement mais une chose est sûre, quand on l’a vue, on ne voit plus qu’elle !

L’important c’est de s’amuser

Les shoot-them-up se font rares donc je vous conseille malgré tout d’acheter ce jeu mais à 2 conditions : vous êtes suffisemment fortunés pour vous permettre un jeu finissable en 20 minutes, vous êtes un fan de shoot-them-up et vous le finirez un bon nombre de fois. Il est vrai que cela vaut la peine de voir les fins plutôt comiques (souvent burlesques) de ce jeu ! Il y en a un bon nombre puiqu’il existe une histoire pour chaque couple de personnages ! Joli, mais malheureusement, les fins ne sont en fait composées que de quelques images fixes.

On est jamais trop aidé !

Les fins avec le Fakir sont plutôt spéciales, pour ceux qui lisent entre les lignes, je vous rapelle que ce personnage est homosexuel et si vous le choisissez, vous vous retrouverez au lit tour à tout avec l’autre personnage masculin que vous aurez sélectionné en mode deux joueurs ! Si vous sélectionnez la jolie Tavia, Capcom a trouvé la parade puisque ce sera le père de Tavia qui s’y collera. On peut se demander en tous cas ce que toute cette intrigue amoureuse vient faire dans ce jeu. Et les autres fins ? Elles sont toutes aussi délirantes !

Graphismes : 72%
Les graphismes de ce jeu sont légèrement tramés. Dommage car les graphismes sont plutôt variés et certains boss sont vraiment très bien réalisés. On regrettera que les bombes dévastatrices ne soient pas un peu plus impressionnantes !

Animation : 82%
Les sprites affluent sans faire ramer le jeu. Certaines animations sont vraiment sympa comme les tirs de Morrigan en forme de chauve-souris.

Jouabilité : 95%
Ultra jouable, c’est signé Capcom !

Bande Son : 68%
La bande-son est très discrète et semble être du soundchip. Certains thèmes sont tirés du premier épisode.

Intérêt : 70%
Gunbird 2 ne décevra pas ceux qui ont connu le premier en Saturn.

Note Globale : 70%
Gunbird est un bon jeu amusant. Il est cependant limité graphiquement et surtout beaucoup trop court ! C’est la taille de votre amour du shoot-them-up qui vous fera franchir le pas vers l’achat de ce jeu.


NOTE : 07/10