Consoles-Fan
18/01/2018

Auteur
  

2888 articles en ligne

 
Serious Sam
Moi j’aime pas les jeux s
Sam suffit

Adapt

Ici, rien n’est pris au sérieux, tout est parodié, il y a un maximum de références mais il est à déplorer qu’à part un ennemi, les autres passent quand même pour de vrais méchants. L’ennemi dont je veux parler est cet espèce de kamikaze sans tête portant une bombe à chaque main, prêt à exploser sur vous et qui crie un énorme hurlement que l’on entend depuis des kilomètres. C’est bien rigolo et ça pose directement le ton.

Stargate, le retour !

Vous êtes Sam, un type en jeans bleu et t-shirt blanc un peu bizarre aux allures d’un héros mais il fait tout pour ne pas en être un. Que voulez-vous, il préfère plaisanter et draguer les filles que sauver le monde. A chacun ses choix. Plantez à présent un décor egyptien pour les deux premiers épisodes et un décor incas pour les deux suivants, et vous obtenez les deux opus de Serious Sam sortis sur PC en une seule et même compilation. Et comme il y a deux jeux en un, il ne faudra pas vous étonner de voir apparaître quelques nouvelles armes et options lorsque vous débuterez le second opus puisque celles-ci étaient absentes du premier épisode.

Les couleurs du jeu ne sont vraiment pas conventionnelles pour un FPS, l’aspect est plutôt cartoon avec foison de couleurs claires. Les décors sont dans l’ensemble assez vides, même si les textures sont superbes, on repère finalement assez peu d’éléments graphiques. Du coup, on aurait pu croire que le jeu serait supermégafluide topmoumoute, mais même pas, on est même gratifié de quelques ralentissements... Il y a bien quelques effets de lens sympathiques et quelques éléments du décor sont destructibles, mais rien de bien folichon. Il faut dire que le jeu est sorti sur PC il y a déjà un petit moment.

Là où ça s’arrange quand même pas mal, c’est du côté du gameplay, du coup, on se prend au jeu très rapidement. Le système de visée est agréable à la manette et très au point. Peut-être même trop. On a parfois l’impression que l’on fait mouche sans vraiment viser. Il est vrai que dans le feu de l’action on préfère tirer sur tout ce qui bouge que prendre son temps à ajuster son tir mais quand même : on est pas des manchots !

Le gameplay demande une parfaite coordination des doubles analogiques, mais leur sensibilité est très bien réglée. Même les phases sous l’eau qui sont souvent des points sensibles dans les jeux vidéo ont été parfaitement maîtrisées.

T’es pas sérieux ?

Point de finasserie ici, on est bel est bien dans un jeu bourrin à 99.99% à 0.01% près. Il arrive que l’on se retrouve coincé dans des arènes où l’on subit l’attaque d’armées entières d’ennemis qui n’attendent qu’une chose, que vous fassiez d’eux de la compote. Il faut d’ailleurs généralement se débarrasser de tous les ennemis d’une area avant que la porte suivante ne s’ouvre ! A cela on rajoute quelques « énigmes » qui se limitent en fait la plupart du temps à retrouver des switchs et à les activer. On saupoudre d’une kyrielle d’armes perfectionnées qui provoquent de véritables feux d’artifice.

Les effets de lumière et de particules sont donc nombreux et très jolis. On s’amuse, on sauvegarde de temps en temps dans les cabines téléphoniques prévues à cet effet, on s’éclate, on reprend un peu de munitions, on découvre les nouvelles armes, on visionne les cuts scènes, on récupère un peu de vie et d’armure et on avance très vite. Il est donc fort heureux de retrouver ici les deux épisodes de Serious Sam, histoire de ne pas boucler trop vite le jeu. C’est d’autant plus vrai que j’ai eu la nette impression que les maps ont été réduites en taille suite au transfert (autolargue) sur XBox.

Idéal pour ceux qui aiment bourrinner et peut-être écoeurant pour les autres, Serious Sam est un bon défouloir, pour les jours de fatigue où réfléchir devient vraiment trop difficile après une longue journée de boulot.

Graphismes : 70%
De très belles et grandes textures détaillées dans des décors pauvres en polygones.

Animation : 55%
Dans l’ensemble fluide mais les rotations sont assez sèches et le jeu s’offre malgré tout quelques lourdes baisses de framerate lorsque l’écran est envahi d’ennemis.

Jouabilité : 66%
Le gameplay est classique et permet d’effectuer le panel habituel de mouvements propres à ce type de jeu.

Bande Son : 72%
Une chouette bande-son qui nous plonge bien dans les différents univers graphiques.

Intérêt : 62%
Serious Sam ne représente qu’un intérêt limité au niveau du gameplay : il faut juste bourriner. Heureusement, la durée de vie honnête relève un peu la tambouille.

Note Globale : 65%
Serious Sam est un classique du FPS, il dénote cependant de ses concurrents grâce à son ambiance très dépaysante empreinte de fortes poussées d’humour.


NOTE : 06/10