Consoles-Fan
21/10/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

3032 articles en ligne

 
Blinx : The Time Sweeper
Retombera-t-il sur ses pattes ?
J

Blinx est le premier jeu en 4D puisqu’il vous permet aussi de g

T’as cassé quelquechose ?

Au premier abord, Blinx semble lent, facile, et mou. Les ennemis vous attaquent rarement. Blinx ressemblent à une promenade de santé dans des univers minuscules : ils le resteront jusqu’à la fin du jeu. Mais Blinx propose en réalité un type de gameplay différent. Le jeu est simple, certes, mais la moindre erreur vous coûte une vie ! Du coup, les choses se compliquent un peu car le nombre de vie reste limité même s’il est possible d’en acquérir au cours du jeu ou d’en acheter (ainsi qu’une multitude d’accessoires dont de nouveaux aspirateurs plus puissants) dans un shop accessible entre les niveaux. Blinx est donc accessible à tous et facile mais requière la plus grande attention. Si vous n’avez plus de vie, vous serez condamné à tout recommencer tout le stage ! A noter qu’il est aussi possible de racheter des vies (retry) dans le shop.

Lorsque vous perdez une vie, un effet assez rigolo de rebobinage de cassette vidéo avec déformation de son et d’image vous replace quelques secondes avant votre bourde. L’action peut alors reprendre.

Prends ton temps

Chaque stage se déroule de la même manière, vous devez dérouiller l’ensemble des ennemis d’une stage afin d’activer une porte de sortie qui vous permet de vous enfuir du stage et de vous rendre au suivant. Pour vous débarrasser d’un ennemi, vous devez lui balancer avec votre aspirateur un objet que vous aurez ramassé dans les décors. La phase d’aspiration prend quelques secondes où vous ne pouvez plus bouger. Vous êtes face à l’objet, en position vulnérable. Vous pensez bien que les ennemis ne vont pas se priver pour vous attaquer juste à ce moment !

Heureusement, pour vous aider dans votre progression, il y a des cristaux que vous pouvez ramasser au aspirer. Ceux-ci doivent être combinés par 4 afin d’obtenir un item de gestion du temps. Dans les 4 bonus collectés, 3 bonus doivent être obligatoirement du même type, sinon les 4 cristaux se combinent et s’éliminent sans vous laisser de précieux bonus : forward, reward, pause, play, record, retry… ! Ces fameux bonus de temps seront prétextes à des énigmes originales qui vous forcera à réfléchir un peu différemment que dans la plupart des jeux. Tel un joueur d’échec qui prévoit à l’avance plusieurs coups, vous devrez imaginer le résultat de l’utilisation de tel ou tel bonus ! Mais ils peuvent aussi tout simplement vous aider lors de l’affrontement d’ennemis que vous pouvez par exemple immobiliser quelques instants à l’aide d’une pause.

Parfois vous décidez de collectionner un type de cristal. Puis vous devez parfois chosir entre le fait de perdre une combinaisons car il est possible d’en réaliser d’autres avec les cristaux disponibles dans les décors et qui apparaissent généralement lorsque vous éliminez des ennemis. Cette gestion des cristaux vous oblige parfois à rebrousser chemin afin de collecter des cristaux abandonnés volontairement auparavant afin de sauvegarder sa combinaison en cours. En effet, il n’est pas possible de se débarrasser des cristaux ramassés.

La caméra est assez mal gérée. Mais comme le jeu est lent, l’adaptation se fait sans problème. Par contre, lorsqu’un ennemi est présent, la caméra se repositionne très judicieusement par rapport à lui. On n’est donc jamais surpris par un ennemi par la faute de la caméra ! En conclusion, les programmeurs s’en sont plutôt bien tirés et on finit vite par s’habituer à ces angles de caméras qui s’apparentent à ceux d’un replay ! Pour les déplacements, elle reste parfois génante, en particulier pour les sauts. On ne voit pas toujours vers quel endroit il faut se diriger. Une seule solution, scruter le décor en déplacement manuellement la caméra.

Minou minou minou

Techniquement parlant, Blinx est très réussi. Les graphismes sont léchés et les décors bourrés d’animation, de reflets, de transparence. La fourrure du chat est magnifique. Une très belle démo technique donc mais le framerate reste trop bas, surtout pour un jeu si lent.

Blinx n’est certainement pas le hit que j’attendais, il se révèle néanmoins sympa et terminable, parfois déroutant, mais honnêtement, ce qui m’a le plus déçu dans ce jeu, c’est le manque de personnalité, que dégage ce jeu. Où est son âme ? A aucun moment je ne suis réellement rentré dans le jeu. On se demande même parfois si on joue tant Blinx manque d’intensité (à part peut-être lors du combat des différents boss). Dommage, mais bon, si vous voyez ce jeu en okaz, vous pouvez vous laisser tenter par ce jeu bien plus classique qu’il ne le laissait croire.

Graphismes : 88%
Une très belle réalisation : dommage que les mondes visistés soient si petits !

Animation : 66%
L’animation est sèche, le déplacement du personnage est lent... Par contre, les décors sont fort animés.

Jouabilité : 67%
On s’adapte facilement au matou, mais on n’y prend pas un plaisir énorme. Il y a sans doute un peu trop de lenteur dans ce jeu.

Bande Son : 71%
La bande-son est tantôt nerveuse, tantôt reposante, mais elle se base la plupart du temps sur des tapis de musique cartoonesque.

Intérêt : 58%
Blinx est un jeu ni attachant, ni prenant, sans véritable challenge mais il fait passer le temps et c’est déjà pas mal.

Note Globale : 64%
Pas aussi bon qu’on a pu le croire, mais pas aussi mauvais qu’on a pu le lire, Blinx reste relativement fadasse. A n’acheter que si vous êtes fou de jeux de plate-forme.


NOTE : 06/10