13/12/2018

Auteur
A Lire Aussi

A Lire Aussi

A Lire Aussi

A Lire Aussi

 

143 articles en ligne

 
Zoo Tycoon 2 : Animaux Disparus
Jacques Pradel s’est reconvertit dans l’animalier...
... et en plus, il tient un zoo.

Voici tout droit sortit des fonds de tiroir de chez Redmond un

Dieu crée les dinosaures, Dieu détruit les dinosaures. Dieu crée l’homme, l’homme détruit Dieu. L’homme crée les dinosaures... les dinosaures finissent au zoo.

La recette du jour : les animaux disparus. Pour ceux qui auraient loupés le coche, Zoo Tycoon est un jeu de gestion de zoo. En général les zoos, on y trouvent des éléphants d’Afrique, des alligators, des pingouins, des kangourous, des panthères, des ours... Et si grâce à la science, vous pouviez faire revenir à la vie des espèces éteintes depuis des centaines, des milliers, des millions d’années ? (Steven, couchez !) Ainsi soit-il : 34 bestiaux des temps anciens vont venir renforcer les rangs de votre ménagerie personnelle. Triceratops, aurochs, titanotylopus, stegosaures, tyrannosaure... et même notre bon vieux Dodo. Une belle brochette qu’il va vous falloir chouchouter comme il se doit. Votre tâche sera plus ardue car certains d’entre eux ne seront guère détaillés au niveau de leur biome ou leurs habitudes alimentaire dans la zoopédie (voir Zoo Tycoon 2). Vous devrez donc vous débrouiller pour trouver toutes ces infos afin d’éviter un second génocide (sans météorite cette fois). Au pire, filer leur de la "nourriture à dinosaures"...

Le détail quand même important, c’est comment faire revivre nos ancêtres les dinos ? Procédons par étape. En premier lieu mettez vous en vue FPS, munissez vous de votre capteur à rayons X, passez votre parc au peigne fin, et vous finirez bien (souvent) par tomber sur des fragments de fossiles. Dès que vous en avez 6 du même animal, bingo ! Vous passez à la seconde étape : LE PUZZLE ! Oui enfin, pas de quoi s’extasier non plus... Un puzzle de 6 pièces, dont certaines déjà placées. Youpi. Lorsque votre caboche aura fait l’exploit de le compléter, un autre challenge viendra prendre la suite : le clonage. Car ici quand on clone, on le fait à la Konami Môsieur. Vous voilà donc devant une superbe machine à génétique, avec de jolies courbes vertes. Une ligne apparaît et donc à l’instar de tout jeu Bemanien, c’est partit pour le tapotage de touche synchronisé. Attention, si votre performance scientifique atteint le perfect, c’est une bête pleins de vitalité qui viendra au monde !!! Après avoir sécher vos larmes de joie, on vous remet donc votre boule d’énergie sur pattes. Enfin... ça sera d’abord en format grosse caisse de bois. C’est seulement après avoir créer un magnifique enclos que votre peluche sortira faire ses premiers pas... sniff.

UN - UN + 30€

C’est à se demander si chez Blue Fang Games on prend pas les joueurs pour des mous du bulbes casualisés à l’extrême. En comparaison avec la partie gestion du jeu, cela fait un peu pauvre comme argument de nouveauté. Ceci étant avoir des dinos dans un zoo, c’est plus risqué que d’élever une armé de Dodos. Bah oui, un tyrannosaure ça s’ennuie vite. Et un tyrannosaure qui s’ennuie, c’est dangereux. Dans un premier temps ça détruit son box et tape sur les nerfs des voisins, puis bien lancé ça vous réduit un zoo en vulgaire production hollywoodienne. Diantre. Mais l’action, ça vous connaît hein ? Vue à la première personne, toussa... Allez, hop ! Le fusil tranquillisant, la ceinture de fléchettes hypodermiques, un peu de courage et la chasse est ouverte !!!

Bon sincèrement, c’est un petit plus qui pourrait donner du peps à une partie, j’avoue (même si bon, hein). Le seul hic, c’est que vous pouvez aussi créer une équipe de spécialistes qui pourra tout autant s’occuper de son cas, sans que vous bougiez votre petit doigt boudiné. Adieu le challenge, c’était juste pour le fun. Seulement voilà, le fun facultatif à 30€ ça fait un peu cher.

Une petite touche d’humour est quand même de la partie dans cette dernière extension. Quelques exemples. Le Pingouin Killer, ou comment créer par accident un animal qui bébé est plus féroce qu’un dino adulte, et a maturité devient la bête la plus dangereuse du jeu... une grosse référence aux Pingouins du premier Zoo Tycoon, mais aussi à un certain film d’animation de Dreamworks puisqu’il est décrit comme provenant de "Madagascar". Vous trouverez aussi, parfois, un homme des cavernes congelé dans certains glacier. Un parfait abruti qui mettra un peu d’animation avant de s’enfuir. Allez, un petit dernier. Parmi les éléments de distraction que l’on peut donner aux éléphants se trouve le tableau à peinture... Qui dit peinture et éléphant, dit forcément abstrait. Et c’est bien là l’avis du Stokesosaurus qui s’empressera de venir admirer cette fameuse toile, habiller d’une merveilleuse paire de lunettes, afin de mieux en apprécier la valeur artistique. Heureusement pour vous, il ne parle pas, ce qui vous évitera les critiques phylosophico-tendances...

Jurassic Theme Parc

Bon finalement, on prend ? on prend pas ?

Voui, allez, va. prend-le donc ton add-onosaurus rex. Il est clair que les fans n’auront pas attendu jusqu’ici pour se décider à se le procurer. Il est vrai que le challenge des missions est assez conséquent, donc il promet tout de même de vous faire passer un bon moment en compagnie de votre amis Denver et tous ses potos du quartier des fossilisés. Les férus de gestion pourront toujours s’y mettre, moyennant le fait de se procurer le jeu original (add-on oblige). Pour les autres, les graphismes et l’animation d’un autre temps les rebuteront direct(sauf peut-être d’occasion). C’est sûrement le meilleur add-on de Zoo Tycoon 2. Mais je vous en confure, le prochain opus faites le avec un VRAI moteur de jeux, beau, et fluide... pitié.

 GRAPHISME : 60%

Le charme à beau être toujours le même, la qualité l’est quand même moins. Pourquoi ne pas dépoussiérer un peu le moteur... Dommage.

 ANIMATION : 60%

Identique, et donc toujours aussi simplette et défectueuse... Mais bon, on a vu pire (et plus récent, ahah).

 JOUABILITE : 90%

Toujours aussi facile d’accès et de compréhension. Rien à redire.

 BANDE SON : 50%

Toujours aussi pauvre, même si les dinos font plus de bruits, ça compense un poil.

 INTERET : 60%

Faible si vous n’avez pas l’original. Moyen si vous n’êtes pas fan. Vital si vous l’êtes.

 GLOBAL : 64%

Loin d’être indispensable à votre ludothèque, il se trouve finalement être un bon ajout au jeu d’origine, sûrement plus encore que ses prédécesseurs. Malheureusement, il serait plus judicieux pour la plupart des joueurs de se le procurer d’occasion.

NYA


D
NOTE : 06/10